Go Home
  Ordre Basilien Salvatorien 

         

La fondation de la congrégation monacale et le Miracle du Sauveur .

 

Fondé au début du XVIII° siècle à Joun, à 17 km, au nord de Saïda, le couvent Saint-Sauveur constitue un symbole vivant de la présence chrétienne et témoigne du rôle des Moines Salvatoriens dans la coexistence druzo et islamo-chrétienne, et dans la défense de la liberté de culte et d'opinion .

L'ordre Basilien Salvatorien a été fondé en 1683 par Aftimos El Saifi ( 1643 – 1723 ), archevêque melkite de Saïda et grand promoteur du catholicisme au sein de l'Eglise Melkite à Damas, où il avait vu le jour . Aftimos avait fréquenté les missionnaires franciscains et jésuites dont il admirait le zèle et la science . Il avait choisi de très bonne heure la vie cléricale et fait preuve de grandes qualités pastorales . Nommé archevêque melkite de Saïda en 1682 il avait  pour ambition l'union de tout le Patriarcat d'Antioche, et sentait le besoin d'un clergé à la hauteur pour l'aider à amener les fidèles, qui lui étaient confiés à l'union avec Rome .

Aftimos Saïfi pensait que les missionnaires européens avaient la science mais n'étaient pas adaptés à la mentalité des indigènes et ne parlaient pas facilement leur langue . Cette intuition apostolique fut à l'origine de la fondation du couvent Saint-Sauveur où l'archevêque Saïfi pensait former un clergé diocésain instruit et zélé : je vous ai fondés, dit-il dans son testament et vous ai envoyés dans mon diocèse et partout ailleurs . . . missionnaires auprès des âmes pour le secours des pauvres, l'éducation des jeunes et le travail assidu pour l'unité de  la foi .

L'emplacement du couvent Saint-Sauveur qui appartenait au cheikh druze Kabalan al kadi a été choisi par Saifi à la suite d'un miracle qui s'y était passé et qui a sauvé la vie à un prêtre qui l'accompagnait lors d'une visite pastorale à la région Joun : un diacre se prit par curiosité à manier l'une des armes à feu . . . Un coup partit, atteignant l'un des bons prêtres présents, à la poitrine . . . De la bouche du saint évêque jaillit spontanément la pieuse exclamation qu'il était accoutumé de répéter : O Sauveur du Monde ! . . . Et l'on trouva le plomb fondu et aplatit entre les vêtements et la peau de la victime, qui n'en ressentit donc aucun mal . Aussitôt Mgr Saïfi décida de bâtir le premier Couvent de l'Ordre naissant et de le dédier au Sauveur  . Construit en 1711 , le Couvent devint la résidence de l'Ordre naissant et sa Maison-Mère . Comme la fondation de l'ordre Salvatorien a précédé celle du couvent, les premiers moines avaient résidé jusqu'en 1710 avec leur fondateur à l'archevêché de Saïda .

 

Le séminaire du couvent Saint Sauveur

A part sa grande réputation d'hospitalité, le couvent Saint-Sauveur est connu pour être un important foyer de culture . En 1828, un nouveau bâtiment y a été ajouté pour abriter le séminaire où d'éminents professeurs, dont le poète Nassif al Yasigy  assuraient l'enseignement . Après avoir été élargi à plusieurs reprises en 1901, 1921, 1926 et 1946 le séminaire a été doublé d'une école indépendante et d'un pensionnat pour les élèves laïcs  .

 

  

 

   

   

 

La construction du couvent :

L'emplacement actuel du couvent était connu sous le nom de Mazraat Machmouchi où il y avait les traces d'une ancienne construction dont on ignore l'origine et que Monseigneur Saïfi avait qualifié d'église pour pouvoir, par le biais d'un permis de restauration, y construire un nouveau couvent .

Les premières constructions  du couvent étaient composées de vingt cellules et d'une petite chapelle . Mais l'Evêque Saïfi rêvait toujours de construire une grande église qui symboliserait l'importance de la présence chrétienne dans cette région du Liban . En  1716 il a obtint du mufti de Saïda une fatwa qui lui a permis de transformer son rêve en réalité . Couvert légalement par cette fatwa qui lui donnait droit de restaurer un ancien lieu de culte, Aftimos Saïfi a fait construire au couvent Saint Sauveur une des  plus belles églises de l'Orient à cette époque . Les Moines Salvatoriens ont participé eux-mêmes à l'exécution de ce chef- d'œuvre architectural .

 

Père Béchara Abou Mrad ( 1853 – 1930)

Originaire de Zahlé, il servit avec enthousiasme les esprits pendant 36 ans dans les villages de Daïr El Kamar, de Saida et les alentours . Il fut reconnu par sa piété, son ascétisme , son grand amour pour Dieu et sa charité infinie envers ses frères humains surtout les misérables d'entre eux jusqu'au point que les témoins de sa vie le surnommèrent " Le prêtre Saint" . En 1993, toutes les étapes du procès  de sa béatification s'achevèrent et sont à  présent entre les mains du conseil des Saints à Rome

 

 

Conclusion :

La graine de moutarde devient un grand arbre .

 

L' Esprit du zèle apostolique semé par le fondateur, son excellence Monseigneur Saïfi  dans les cœurs des moines  s'épanouit avec les générations . Les Salvatoriens s'élancèrent du Couvent Saint-Sauveur portant la Bonne Nouvelle aux âmes assoiffées attendant la désaltération par la connaissance de Dieu et de sa Parole . Ils se répandirent ainsi dans le Moyen-Orient ( Le Liban, La Syrie, la Palestine, l'Egypte, la Jordanie . . . )

et se dirigèrent vers l'Occident ( L'Italie, les Etats-Unis de l'Amérique, le Canada, le Brésil , l'Australie . . . ) pour y servir leurs compatriotes émigrés, accomplissant leur mission spirituelle, sociale et intellectuelle au service de l'homme et pour la gloire de Jésus Salvateur .

 

 

Liste des couvents :

1-     Couvent Notre Dame de la Dormition connu par le couvent de Noviciat à côté du couvent St.Sauveur - 1775

2-     Couvent de l'Archange Michel à  Ammik – Chouf – 1760

3-     Couvent St.Georges ( couvent de el Mezeïraat ) – Kfarhouneh – 1778

4-     Couvent Ste. Thecla – Ain el Jawzeh – Saghbine – 1760

5-     Couvent St.Elie – Rachmaya – 1735

6-     La fondation Sociale Salvatorienne – Foyer de la Providence – ( Dar el Inaya) Salhiyeh – 1968

7-     Foyer de l'Amitié ( Dar el Sadaqua ) Zahleh -1979

8-     Couvent St.Basile à Methuen – Etats-Unis – 1953

9-     Couvent Saints Sergius et Bacchus – Maaloula – Syrie – 1732

10- Centre son excellence Monseigneur Aftimos El Saïfi – Jeïta : Collège et grand séminaire 2000

 

La congrégation possède aussi des couvents à : Jerusalem – Rome – Canada – Egypte – Australie- Etats-Unis

 

 

.
 

 

 

 


School Lounges
Parents
Teachers
Students

Online Services
Forum
Links

Gallery

Calendar
Downloads

Copyright